L’année 2019 est l’occasion pour moi de la présentation de vœux un peu particuliers. En effet, comme je l’avais évoqué en janvier 2018 Monsieur CAVAT a quitté ses fonctions de Directeur Général en décembre dernier.

 voeux2019

Au cours de ses 10 années d’exercice et de notre collaboration, la vie de l’APSI a été riche et dense. Parfois mouvementée, quelques fois peut-être un peu trop ! Mais je ne peux que constater que notre association est plus forte aujourd’hui. Ainsi notre organisation actuelle est-elle le fruit d’un travail collectif intense marqué par quelques faits et événements majeurs. Je citerai ainsi, entre autres :

  • création Réhabilitation et ouverture du Foyer d’Accueil Médicalisé Iris ;
  • changement de l’implantation du siège dans une belle demeure ;
  • structuration de notre offre de service pour mieux répondre aux besoins des personnes ;
  • reprise et rattachement d’un CMPP en Seine Saint Denis, première inscription en dehors du département ;
  • renforcement des actions de l’ESAT vers l’extérieur, avec maintenant des résultats financiers excédentaires et un positionnement vers des interventions en autonomie ;
  • inscription plus forte des CMPP dans le département ;
  • synergie avec le département dans le cadre du relais 94 (gère toit, construis-toi, MNA, accueil femme seule avec enfant) ;
  • mise en œuvre du très riche travail en dispositif pour l’ITEP et les SESSAD.

Ces actions cumulées ont permis à notre association d’avoir une assise financière et une envergure plus solide qui nous permettent un pouvoir d’agir en direction des usagers ainsi qu’une connaissance et reconnaissance de l’association dans le tissu associatif.

Notre association est ainsi prête à relever les défis à venir, à faire face aux nécessaires évolutions, à répondre de manière diversifiée aux besoins de personnes, aux demandes sociétales, aux exigences des financeurs en montrant notre professionnalisme et notre capacité à créer, développer, gérer.

Nous serons sans doute face à des contraintes nouvelles mais nous saurons nous mobiliser pour en faire aussi de belles opportunités. Ainsi, notre attention portera essentiellement dans les mois à venir sur :

  • le renforcement de nos relations partenariales y compris avec les financeurs, c’est d’ailleurs un point que nous avons engagé dès le début de cette année ;
  • l’évolution de l’accompagnement à travers des logiques de parcours pour les personnes accompagnées, mises en œuvre en particulier dans le cadre de Réponse accompagnée pour tous, conception de notre accompagnement dans le cadre d’une transition inclusive. Il me semble que les établissements sont prêts pour cela car un fonctionnement en transversalité est déjà en œuvre ;
  • à l’occasion de la mise en place du Conseil Social Economique, nous construirons de nouvelles relations de travail et de liens avec les Représentants du Personnel en parallèle de sujet comme la réforme de la formation professionnelle ;
  • sans oublier nos inoubliables démarches d’évaluation interne et externe mises en œuvre par la loi du 2 janvier 2002.

Nous travaillerons également sur un axe qui me tient à cœur et qui consiste à aller encore plus avant dans un dialogue social de qualité avec les salariés et une confiance réciproque.

Enfin, des contacts récents très prometteurs avec le Président et le Directeur Général de l’UDSM sont le signe d’une reprise des travaux de rapprochement avec l’UDSM. Nos échanges ont été très encourageants et je réaffirme devant vous tout mon intérêt pour ce qui me semble être une superbe occasion d’apporter une réponse encore meilleure aux personnes que nous accompagnons, l’UDSM et nous. C’est aussi une occasion de construire des pratiques professionnelles encore plus riches.

Pour le moment, nous n’en sommes qu’aux prémices de ces discussions et tout comme les dirigeants de l’UDSM nous restons attentifs à avancer avec précaution sur le long chemin d’un éventuel rapprochement.

A ce jour, notre association est d’ores et déjà en capacité d’initier une réponse à ces nouveaux défis, ces nouveaux projets, mais elle devra nécessairement continuer à renforcer ses savoirs faire, à consolider ses bonnes pratiques, à s’imprégner des bonnes pratiques des autres acteurs, à se développer, à évoluer pour toujours apporter la meilleure réponse aux personnes que nous nous devons d’accompagner. C’est cet accompagnement qui en définitive nous caractérise et qui est notre raison d’être.

Pour faire face à ces nouveaux défis, pour étudier l’opportunité et les moyens d’un rapprochement avec l’UDSM, nous avons recruté notre nouveau Directeur Général, M Frédéric CATHOU qui a véritablement pris ses fonctions au tout début janvier.

En effet, après une expérience dans le secteur de l’aide à domicile, Frédéric CATHOU a occupé des fonctions de direction au sein d’une maison d’accueil spécialisée en grande difficulté (une MAS) qui accueille des adultes déficients intellectuels profonds et pour certain affichant des troubles du spectre autistique.

C’est dans ce contexte qu’il a préparé et obtenu un CAFDES à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes.

Frédéric a ensuite exercé la fonction de directeur de pôle, composé de 6 types d’accompagnements différents pour une grande association nationale. Ce qui lui a donné l’opportunité de développer et exercer diverses compétences tant en matière de pilotage de dispositifs conséquents, que de management et de gestion. Il est par ailleurs trésorier d’une association du secteur social et donc engagé dans l’action en faveur des personnes en difficultés.

Frédéric est également marathonien et à ce titre en présente toutes les caractéristiques : ténacité et engagement.

Ainsi, décidemment l’année 2019 se présente sous de bons hospices, le Président de l’UDSM, le Dr MARTIN, a évoqué non sans humour à ce sujet, un alignement des astres, en 2 mots bien sûr !, un alignement des planètes favorable à l’émergence d’un bel ouvrage. Dans cette optique et avant de conclure, je voudrais partager deux citations, la première est d’Antoine de Saint-Exupéry et me semble parler de nous n’est-ce pas ? Elle dit : « Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

Enfin la seconde citation est de Jean d'Ormesson, elle dit : « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde ».

Alors je vous souhaite, je nous souhaite une année d’une seconde qui soit tout un monde pour l’APSI.